Rejoignez le club de soutien à notre action !
Nos bénéficiaires parlent de nous.
ScoLibris diffuse une lettre d'informations au gré de ses actualités, pour la recevoir, c'est ici.
Interview d'Anges Félix N'Dakpri, libéré depuis le 6 août

Tu as été arrêté le 25 octobre 2020 et libéré le 6 août 2021, comment te sens-tu aujourd'hui ?

Je me sens l'âme supplémentaire d'une personne qui a effectué un long voyage duquel j'aurais pu ne plus revenir ! J'ai retrouvé l'ensemble des miens avec une immense joie et un plein bonheur. Depuis le 6 septembre dernier, j'ai repris officiellement mes activités professionnelles, parce qu'il faut bien que la vie reprenne son cours normal.

Comment as-tu vécu ces 10 mois de prison ?


Ce fut une grosse épreuve d'impuissance humainement difficile à gérer. Après, avec le recul nécessaire, j'ai réalisé que le monde dans lequel nous vivons au quotidien n'est pas un jardin botanique...C'est une grande école d'enseignements et de leçons de vie dans laquelle nous évoluons pour assumer notre destin et accomplir notre destinée. En somme, ces moments m'ont permis de faire le bilan de ma vie, ma relation avec Dieu en tant que chrétien catholique, également mes rapports humains avec les hommes, et surtout de capitaliser cette importante somme d'expériences pour aller de l'avant. Sans rancœur, sans rancune ; ni esprit vindicatif, ni haine.

Comment ta maison d'édition, GAD Éditions, a-t-elle fonctionné durant ton absence ?

Déjà que la crise sanitaire de la Covid 19 a déstabilisé nos industries nationales de l'édition et du livre, vous imaginez bien que cette période de privation de liberté a considérablement ralenti nos activités. On a évolué à minima, en faisant juste de la maintenance pour continuer d'exister. Nous sommes une toute petite maison d'édition professionnelle, qui a de belles ambitions éditoriales pour la Côte d'Ivoire, pour l'Afrique, et toute l'humanité. J'espère que de nouvelles opportunités s'offriront à nous pour relever ces challenges.

Au sortir de cet emprisonnement, quelle est ta situation professionnelle ?

Un vrai casse tête ! Je bossais sur des partenariats nationaux et internationaux qui ont dû s'arrêter brutalement. À présent, je vais tenter de rétablir le contact et on verra bien.

Quels sont les chantiers auxquels tu t'attaques actuellement ?

C'est la rentrée scolaire et on fait nos meilleurs efforts pour la réussir avec la production de nos ouvrages recommandés par les programmes officiels.

Quel message voudrais-tu partager avec nos lecteurs et lectrices ?

Partant de l'expérience que j'ai vécu, mon message est une exhortation à une plus grande solidarité pour surmonter la pandémie de la Covid 19 et un point d'honneur au dialogue et à la paix dans les rapports entre les hommes à travers le monde.