Nos bénéficiaires parlent de nous.
Pour continuer nos actions en France et en Afrique, nous avons besoin de votre aide !
ScoLibris diffuse une lettre d'informations au gré de ses actualités, pour la recevoir, c'est ici.
ScoLibris accompagne les maisons d'édition sénégalaises dans la révolution de l’apprentissage de la lecture !

Après 3 ans (2015 à 2017) consacrés à produire ses propres outils d’alphabétisation rapide et efficace pour adultes, ScoLibris retourne à sa vocation première, l’appui au développement local de l’édition en Afrique. Mais sans pour autant changer fondamentalement de sujet : il s’agit cette fois-ci d’organiser un plan de renforcement des capacités des éditeurs et éditrices sénégalaises en vue d’accroître la production d’ouvrages d’apprentissage de la lecture pour les enfants sénégalais.

En effet, le Sénégal expérimente depuis 2017 une nouvelle méthode d’apprentissage de la lecture : le retour au b a ba, à la décodabilité stricte, mais en Wolof, Seereer, Pulaar, bref, dans la langue première des enfants.

L’initiative est fondée sur un partenariat entre l’USAID (coopération américaine) et le Ministère de l’éducation sénégalais. Mis en œuvre par Chemonics, un programme de 5 ans est en cours, avec pour objectif qu’au moins 70 % des élèves de CP parviennent à lire selon les normes établies à la fin de la 5e année de l’intervention.

Quel rapport entre le programme Lecture pour Tous et l’association ScoLibris ? Les ouvrages pédagogiques à produire en conséquence. Cette implantation nécessite de nouveaux outils, de nouveaux manuels, guides pédagogiques, et autres. Or les tentatives de faire appel aux maisons d’édition privées sénégalaises ont échoué, tant l’innovation a freiné les motivations.

Or, pour qu’un tel changement de l’enseignement de base s’installe, il est essentiel d’avoir accès à une pluralité d’outils pédagogiques adaptés. Et a fortiori dans un pays où la formation des enseignant.e.s reste lacunaire, malgré de grandes avancées : un bon manuel et un bon livre de l’enseignant.e autonomisent d’autant plus ce.te dernier.e.

Après deux premières missions de diagnostic des besoins en renforcement en 2018 et 2019, Stéphane Marill, directrice de ScoLibris, a élaboré un plan de formation des maisons d’édition en 5 étapes clés :

1. la levée des freins financiers et organisationnels à la soumission aux appels d’offres du programme ;

2. l’appropriation de la méthode de lecture et de ses outils ;

3. la prise en main du logiciel Bloom et la mise à niveau sur les spécificités des aspects techniques des ouvrages en langues nationales ;

4. la gestion éditoriale d’ouvrages en langues nationales aux standards de qualité élevés ;

5. et enfin les particularités de procédure des appels d’offres du programme.

Ces étapes correspondent à 5 sessions de formation différentes, qui se dérouleront à Dakar au deuxième semestre 2019.